• élevage des templiers porcs mangalitza

Les porcs Mangalitza

Comme les bovins de l’exploitation, les porcs arrivent à maturité au bout de deux ans sans aucun traitement antibiotique ou vaccin et ce dès la naissance.

Cette race est originaire des steppes hongroises, le climat du Larzac est donc parfait, tout proche de celui de leur pays d’origine .
Le Mangalitza est rustique, donc particulièrement résistant.

Le porc Mangalitza vit trois fois plus longtemps qu’une race normale, pendant ce temps, il fabrique une épaisse couche de lard. Celle-ci s’infiltre alors délicatement dans toute sa viande et lui donne de belles et délicieuses marbrures.

Mangalitza, le cochon qui vous réconcilie avec le gras

Le gras du Mangalitza est un des ses points forts, il contient un taux élevé d’Oméga 3 et 6 (acides gras polyinsaturés) et d’antioxydants naturels, plus élevé que celui contenu dans le poisson. Avant que les huiles végétales soient introduites, le saindoux était le moyen de cuisson de choix.

Le mangalitza a failli disparaître au milieu du 20e siècle, la science moderne ayant déclaré la guerre aux graisses saturées. Néanmoins, le saindoux de Mangalitza contient moins de gras saturés et plus de graisses insaturées qu’une quantité égale de beurre. Il ne contient aucun gras trans, contrairement à la margarine et aux graisses végétales hydrogénées.

élevage plein air porcins
élevage viande qualité aveyron

De plus, le goût de la viande se distingue de ses pairs ibériques par sa génétique, ils sont nourris exclusivement avec des céréales produites sur l’exploitation sans engrais ni traitement phytosanitaire, leur alimentation est complétée par du foin. Le foin leur permet de réguler la flore intestinale et limite le parasitisme